Pollution
Humain
Environnement
Economique

Equipée d’un système de régulation automatique et exploitée sans surveillance permanente depuis le 8/2/91, une chaudière à eau surchauffée (19,2 MW, 160 °C, 11 bars) explose en phase de conduite manuelle lors d’une tentative de passage à une chaudière plus faible. L’accident est dû à une accumulation de gaz dans le foyer à la suite de l’ouverture intempestive de 2 électrovannes en série commandant l’alimentation des brûleurs : une défaillance électrique liée à un câblage antérieur, maintenu inopinément lors de la mise en place du système de conduite automatique, a conduit au déclenchement d’un relais de commande commun aux 2 vannes. Aucune victime n’est à déplorer. Les dommages matériels sont importants, mais circonscrits à l’unité.