Pollution
Humain
Environnement
Economique

Un feu se déclare à 1h45 sur un turbo alternateur qui avait été remis en service la veille. Dès la détection de l’incendie, le conducteur de la chaufferie aidé de 2 personnes tentent d’éteindre l’incendie et mettent les installations en sécurité (arrêt d’urgence de la chaufferie : coupure de l’arrivée de gaz). Les services de l’électricité et du gaz coupent les alimentations du site. Equipés d’ARI et malgré des difficultés d’alimentation en eau, les pompiers mettent en oeuvre 3 lances, dont 1 montée sur échelle pivotante. Ils maîtrisent le sinistre à 3h30 et effectuent des reconnaissances avec une caméra thermique. Le feu a été contenu dans la zone des deux turbo alternateurs et dans une salle électrique. L’exploitant met en place une surveillance permanente du site.

Pendant l’intervention l’électricité a été coupée sur une partie de la ville de Cagny. Le turbo alternateur, des câbles électriques et d’autres équipements proches sont détruits. La campagne sucrière 2006/2007 se fera probablement sans le turbo alternateur compte-tenu des délais importants de fournitures ou de réparation de cet équipement. L’électricité nécessaire sera donc achetée à un fournisseur.

A cette période, la sucrerie effectue une mini campagne sirop qui correspond au traitement pendant un mois des sirops qui n’ont pu être travaillé durant la campagne sucrière de fin d’année. L’accident s’est produit lors de la remise en service des équipements, avant l’introduction du sirop dans les circuits de production. L’origine de l’accident est une fuite d’huile projetée en contact avec une tuyauterie d’eau surchauffée à plus de 300°C. Un manomètre n’avait pas été monté sur une pompe de graissage, il se trouvait à côté de l’installation. L’exploitant vérifie l’instrumentation et les capteurs un à un avant la remise en service de l’installation.