Pollution
Humain
Environnement
Economique

Une combustion sans flamme se produit vers 9 h dans un silo de stockage de méthionine d’une usine de fabrication d’aliments pour animaux, durant des travaux de maintenance par un sous-traitant sur le ‘couvercle’ de cette cellule. Le soudage d’une canalisation sur la trappe de visite avaient débuté 10 min auparavant lorsque les intervenants constatent l’émission de fumées irritantes. Ils ferment aussitôt la trappe afin d’éviter l’apport d’oxygène et donnent l’alerte. Arrivés vers 9h15, les pompiers effectuent avec une caméra thermique des recherches de points d’ignition dans le silo qui se révèlent négatives. La température du stockage, qui n’aurait pas dépassé 20 °C selon l’exploitant, atteint 13 °C vers 12 h et les 13 t de méthionine sont alors transvasées dans des big-bags. L’intervention des secours s’achève vers 13 h. Des projections de matières incandescentes pendant le soudage de la canalisation sont à l’origine de l’accident. L’inspection des installations classées effectue une enquête le jour même et constate l’insuffisance des préconisations du permis de feu (le risque de projections est signalé mais les moyens de protection sont laissés au choix des intervenants) et un manque de sensibilisation du personnel sous-traitant aux risques engendrés par les travaux par points chauds. L’Inspection constate par contre que le nettoyage des installations est effectué à des fréquences régulières avec traçabilité sur un registre spécifique et que les zones ATEX sont définies. Pour la poursuite des travaux, l’exploitant prévoit des consignes spécifiques pour les opérations de soudage et la vidange des cellules concernées par l’intervention.