Pollution
Humain
Environnement
Economique

170 g de butalane contenu dans du propergol solide (perchlorate d’ammonium et 18 % d’aluminium), prennent feu lors d’un essai de pressurisation qui consiste à injecter de l’azote jusqu’à 60 bar dans un propulseur (sans système d’allumage) pour en vérifier l’étanchéité. La surpression entraîne l’éjection du hublot d’observation libérant ainsi les gaz de combustion dans la cellule. Le départ de feu résulterait d’une élévation de la température (au-delà de 150°C) due à la vitesse d’injection de l’azote et d’un coup de bélier associé. Les dégâts matériels sont limités au banc d’essai. A l’avenir, la vitesse d’injection de l’azote sera réduite afin de limiter la température à 50°C au maximum.