Pollution
Humain
Environnement
Economique

Sur une plate-forme chimique, le rejet de 100 m³ d’eaux pluviales préalablement stockées dans un bassin de confinement provoque une coloration orange puis marron du GAVE DE PAU et de ses berges sur 50 m, ainsi qu’un dépôt de particules qui précipitent en fond de rivière. Après détection de la pollution, les eaux du bassin sont détournées dans le réseau des eaux industrielles du site pour être traitées. Les analyses effectuées ayant montré une faible toxicité pour la faune et une biodégradabilité importante, sans toutefois réussir à déterminer la nature de la pollution, le réseau d’eau pluviale sera remis en service 4 jours plus tard. Pendant les trois jours précédant l’incident, les eaux pluviales collectées sur l’ensemble des unités de la plate-forme révélaient une forte teneur en COT (carbone organique total), incitant l’exploitant à stocker ces effluents dans un bassin de confinement pour ensuite les rejeter petit à petit dans le milieu naturel via une lagune. La coloration orange puis marron est apparue dans le bassin comme dans la rivière le 4ème jour. L’origine de la pollution reste inconnue.