Pollution
Humain
Environnement
Economique

Un feu se déclare dans la zone de stockage des substances périmées d’un dépôt de produits chimiques. Les 200 habitants d’un immeuble proche sont évacués par précaution. Les 124 pompiers mobilisés maîtriseront le sinistre après 2 h d’intervention. Une vingtaine de fûts (4 t de produits chimiques) est détruite. Les 300 m³ d’eaux d’extinction sont récupérés dans le réseau du site isolé par une vanne évitant ainsi toute pollution du réseau d’assainissement urbain. La zone sinistrée est une aire goudronnée en plein air où était déposée une trentaine de fûts de 200 l contenant des produits périmés ou endommagés à trier pour être revalorisés ou détruits. Des bombes aérosols et des produits de laboratoire conditionnés en petits flaconnages en aluminium et en verre étaient également stockés. Trois mois plus tôt, l’inspection des installations classées avait noté de nombreux fûts fuyards ou endommagés sur cette zone de quarantaine, dont certains stockés à cet endroit depuis plus d’un an ; un arrêté préfectoral de mise en demeure avait été notifié le 10 juin 2005 avec obligation de mise en conformité dans un délai de 1 mois. L’inspection constatera le non-respect de cet arrêté de mise en demeure.