Pollution
Humain
Environnement
Economique

Un feu se déclare pour une raison indéterminée sur la plate-forme extérieure de 500 m² servant au stockage de déchets issus d’un centre de tri pour les DIB et OM. Le mistral qui souffle à plus de 80 km/h, active les flammes et rend inutile l’intervention du personnel de l’entreprise. L’incendie qui débute au niveau des balles de papiers cartons, se propage aux balles de bouteilles plastiques et finit par embraser le bâtiment de 1 200 m² du centre de tri et les matériaux qu’il abritait. La coupure de l’électricité sur le site prive quelques installations annexes d’alimentation électrique (pont bascule, torchère, pompe du bassin de lixiviats et du puits de décharge). Un groupe électrogène est installé en remplacement. Plus de 15 h après le début de l’incendie, les pompiers continuent d’arroser les balles de carton pour éviter toute reprise de feu, l’eau transitant par un débourbeur avant d’être rejetée dans la garrigue. Finalement, 5 employés sont en chômage technique et 1 pompier est légèrement blessé à l’épaule. L’exploitant devra pomper les eaux d’extinction recueillies dans les fosses de l’établissement et les éliminer de façon à éviter toute pollution. Des analyses devront également être réalisées sur le piézomètre à l’aval du site pour vérifier l’absence de pollution.