Pollution
Humain
Environnement
Economique

Dans un atelier de chimie fine ‘Seveso seuil bas’, le 04/10/2002, une fuite de 50 kg de solution de trichloroéthylène se produit. La substance est transférée par un avaloir situé dans l’atelier vers le réseau interne de l’usine qui se rejette dans le réseau d’assainissement de la ville. Des infiltrations du produit chimique à partir du réseau de l’usine polluent la nappe phréatique. La pollution se situe en amont hydraulique du périmètre de protection immédiate de divers captages d’alimentation en eau potable (AEP) de la ‘Basse vallée de la Doller’ de la ville de Mulhouse et serait vraisemblablement due à la non étanchéité du réseau interne d’assainissement. Le 20/02/2003, l’exploitant avertit l’Inspection de la présence d’une teneur importante en trichloroéthylène dans un de ses piézomètres et précise que l’incident du 04/10/2002 non signalé à la DRIRE pourrait en être la cause. Par arrêté préfectoral de mesures d’urgence en date du 05/03/2003, le Préfet impose à l’exploitant de caractériser la pollution, définir un réseau de surveillance de la qualité de la nappe et proposer des solutions de dépollution des sols et eaux souterraines.