Pollution
Humain
Environnement
Economique

Dans une station de traitement des effluents radioactifs d’une installation nucléaire, un bouchon formé par les dépôts des sels contenus dans les effluents est observé au cours du rinçage du dispositif d’évaporation des effluents dits bêta gamma. Une injection d’eau est habituellement pratiquée dans le but d’éliminer un colmatage local et dans l’attente d’un nettoyage complet de l’installation par une solution d’acide nitrique. L’injection n’a pas eu l’effet escompté mais a entraîné le déversement des effluents dans le local contigu à l’évaporateur. Cette partie de l’installation qui, à l’origine, servait à concentrer les effluents, est désormais désaffectée. Du fait de l’absence de cuvette de rétention, qui s’explique par l’arrêt de l’exploitation du procédé, 400 l de produits se répandent sur le sol. Les échantillons prélevés indiquent une radioactivité maximale en alpha de 9 000 becquerels/litre et en bêta gamma de 40 000 becquerels/litres. Les 3 locaux concernés par ce déversement sont asséchés et leur accès consigné. Les examens radiologiques effectués n’ont révélé aucune contamination des agents impliqués. L’inadéquation de la procédure utilisée pour déboucher la canalisation d’une part, et la mauvaise évaluation des conséquences potentielles de cette intervention d’autre part justifient le classement de cet incident au niveau 1 de l’échelle INES.