Pollution
Humain
Environnement
Economique

The summary of this accident has not yet been translated. In the meantime, please refer to the French summary :

Dans l’unité de fabrication d’acide trifluoroacétique d’une usine chimique, une fuite évaluée à une vingtaine de kg d’un mélange gazeux d’acides chlorhydrique, fluorhydrique et trifluoroacétique se produit à la suite de la fissuration d’une canalisation en polypropylène (PPH). Aucune victime n’est à déplorer et aucun impact notable sur l’environnement n’est observé. La canalisation directement impliquée qui a une épaisseur de 10 mm, a travaillé 7 mois sous une pression inférieure à 2,5 bars relatifs. Après enquête, l’exploitant met en évidence un phénomène de migration lente dans le PPH de l’acide trifluoroacétique et du fluorure d’acide correspondant. Cette migration qui se traduit par un simple changement de coloration (gris au marron) de la matière plastique sans en changer les propriétés mécaniques dans les zones sans contrainte, génère par contre une corrosion fissurante dans les zones soumises à des contraintes. L’exploitant remplace toutes les canalisations en PPH en veillant à supprimer au maximum les contraintes mécaniques. Des dispositifs supplémentaires de détection et d’arrêt d’urgence sont installés pour permettre de réduire à terme le temps de réaction en cas de fuite accidentelle.