Pollution
Humain
Environnement
Economique

Une coupure générale d’électricité à 16h21 sur l’ensemble du secteur géographique entraîne l’arrêt des installations d’une usine fabriquant des agents tensio-actifs, des polyesters et des polyols, ainsi que des polyuréthanes. Lors du redémarrage des ateliers, 180 kg de trioxyde de soufre (SO3) dilué à 6 % sont rejetés à l’atmosphère durant 10 min à la suite du non démarrage d’une pompe de l’unité de sulfonation. Le nuage irritant qui dérive, atteint un immeuble de 7 étages ; 15 plaintes de particuliers sont déposées. Les pompiers confirment sur place le caractère irritant du nuage, effectuent des mesures qui ne révèlent aucune anomalie et mettent fin à leur intervention à 19h30. Durant l’épisode de pollution, le réseau local Air Normand assurant le suivi de la pollution atmosphérique (fréquence des mesures : 10 s) ne détectera également aucune teneur anormale de l’air en dioxyde et trioxyde de soufre.