Pollution
Humain
Environnement
Economique

Un incendie suivie d’une explosion se produit sur un site de fabrication de résines polyuréthane pour les coussins de siège de voiture ; l’établissement est classé Seveso seuil bas en raison d’un stockage de diisocyanate de toluène (TDI).

Au cours de l’arrêt de l’usine, les sous-traitants retirent des tuyaux redondants en les découpant avec une flamme oxy-acétylènique. Des étincelles enflamment des matières combustibles présentes à proximité. Les intervenants aperçoivent des flammes à 9h15 et sonnent l’alarme à 9h17. Tout le personnel du site est évacué sur le parking. Une bouteille de gaz explose à 9h20 et les flammes surgissent à travers le toit de l’immeuble.

Le trafic de la ligne de chemin de fer local est interrompu pendant 24 h. La population locale est invitée à rester confinée fenêtres fermées par mesure de précaution.

En l’absence de sprinklage, l’unité est entièrement détruite avec 0,5 t de TDI qui se trouvaient dans les réservoirs de jour dans la zone de traitement. Les coûts sont estimés à 2 M d’euros. La route principale près de l’usine a été fermée pendant 2 semaines après l’incident et par la suite 4 semaines pour permettre les travaux de démolition. Aucun victime et aucun effet n’a été reporté hors site, malgré le ruissellement d’une partie des eaux d’extinction dans la rivière proche. L’intégrité du stockage de TDI a été maintenue par le refroidissement des réservoirs; les réservoirs ne sont pas affectés.

Le système de permis de feu s’est montré insuffisant puisqu’il a permis le travail au chalumeau à proximité de matériaux combustibles. L’opérateur reverra ses procédures de sécurité (y compris les procédures de permis de travaux / permis de feu).