Pollution
Humain
Environnement
Economique

Une fuite se déclare sur une ligne reliant le séparateur chaud au séparateur froid d’une désulfuration de gasoil d’une raffinerie. L’alerte est donnée par l’activation du détecteur fixe d’H2S. La ligne sous pression de 30 bars contenait essentiellement de l’hydrogène avec une forte concentration d’H2S. Les opérateurs arrêtent l’unité et isolent la fuite en une dizaine de minutes. La ligne était percée à l’extrado d’un coude à 135°C faisant suite à un coude à 90 °C. Les contrôles effectués ont mis en évidence que la présence des coudes a entraîné une turbulence qui a créé une dépression localisée : cette configuration a favorisé la formation de dépôts (en particulier lors des arrêts de la pompe de lavage à l’eau). Une corrosion sous dépôt s’est développée jusqu’au percement de la ligne. Une vérification avait été réalisée sur le coude à 90 °C par le service inspection du site mais pas sur celui à 135 °C.