Pollution
Humain
Environnement
Economique

Un violent incendie se produit un samedi matin (8h40) dans le magasin de peinture d’un entrepôt de 1 000 m3 semi-ouvert. Un ancien employé de la société, toxicomane, se glisse dans l’entrepôt pour inhaler des vapeurs de diluant. Devenu léthargique, il allume une cigarette. Les vapeurs inflammables s’enflamment instantanément et le feu se propage rapidement à l’ensemble du stockage contenant plus de 23 t de matières inflammables, très inflammables et / ou toxiques (diluants de peintures, white-spirit, toluène, xylène, colle…) dans différents types d’emballages. L’homme crie à l’aide, mais le temps que le gardien revienne avec la clé du portail, la chaleur intense empêche toute approche du bâtiment. Dans le même temps, la détection incendie de l’entrepôt se déclenche et a informe directement les secours. Des appels de résidents sont également reçus peu de temps après, mentionnant une importante fumée et des flammes de 10 m de haut.

D’importants moyens d’intervention sont mobilisés pour éteindre l’incendie et protéger les autres bâtiments: 36 camions et 143 pompiers combattront le feu à tour de rôle, pendant plus de 9 heures. Les pompiers rencontrent des difficultés en l’absence d’information précise sur les produits stockés sur le site et dans le bâtiment en flammes. D’énormes quantités d’agents d’extinction sont acheminés vers le site : 33 m3 de mousse, 5 t de poudre et 3,5 millions de litres d’eau ont été utilisés. Les eaux d’extinction sont recueillies dans une station de traitement d’eau à proximité, évitant ainsi la pollution du Danube. 17 personnes âgées sont évacuées de maisons d’habitation proches ; les 5 000 résidents présents dans un rayon de 700 m n’ont pas été évacués grâce aux conditions météorologiques favorables. La route nationale n ° 6 est fermée pendant 1,5 heures à cause de l’épaisse fumée. 10 pompiers seront légèrement brûlés pendant l’intervention et l’incendiaire est retrouvé décédé. L’exploitant renforce la sécurité et la surveillance de son site.