Pollution
Humain
Environnement
Economique

Cinq personnes sont blessées lorsqu’un important incendie éclate à 10 heures dans une usine chimique fabriquant de l’uréthane pour l’industrie plastique. Quinze équipes de secours, avec 75 pompiers, se rendent sur les lieux de l’incendie qui est accompagnée par un certain nombre d’explosions. Usines et maisons à proximité sont évacuées et 6 routes sont fermées. La police conseille à d’autres résidents locaux de rester à l’intérieur et de garder leurs portes et fenêtres fermées. 20 tonnes de produits chimiques qui sont toxiques lorsqu’ils sont exposés à la chaleur et la lumière brûleront.
Quatre heures seront nécessaire aux pompiers pour maîtriser l’incendie. Trois travailleurs sont brûlés au dos, cou et bras et deux pompiers souffrent de difficultés respiratoires après avoir inhalé de la fumée.
L’agence de l’Environnement confirme qu’aucune pollution n’a atteint la rivière Avon, mais les marais à proximité pourraient avoir été affectés.
L’entreprise, qui emploie 15 personnes, a subi 400 000 livres (autant d’euros) de dommages. Aucun chômage n’est prévu ; l’opérateur envisage de construire un nouveau centre de fabrication sur les lieux de l’incendie dans les six prochains mois.
Une enquête menée par le Health and Safety Executive a révélé qu’un mélange de solvants dangereux est à l’origine de l’incendie: une charge électrostatique a enflammé de la vapeur solvant alors qu’un employé transférait du solvant décanté d’un fût métallique dans un autre fût posé sur les fourches d’un chariot élévateur. L’opérateur est condamné à une amende de 20 000 livres.