Pollution
Humain
Environnement
Economique

Dans une station-service d’autoroute, une fuite est décelée par les exploitants après comparaison des volumes stockés et distribués. Elle est estimée à 6500 l de gazole. Cependant, aucune trace visible de cette fuite n’est décelée sur le sol et au niveau des exutoires de la station. La rupture d’une soudure d’un coude de raccordement du collecteur d’alimentation au pied du volucompteur serait à l’origine de cette fuite. L’exploitation de la station est arrêtée en intégralité y compris les pompes de transfert des carburants des cuves de stockage vers les installations de distribution. Les collecteurs sont eux aussi condamnés. Un arrêté préfectoral d’urgence, pris sur proposition de l’inspection des I.C., demande à l’exploitant : de délimiter la zone polluée, d’estimer, à l’aide de piézomètres, le degré de contamination des sols et des eaux souterraines et de déterminer les causes exactes de l’accident, sous 7 j. L’absence de danger sera démontrée avant toute remise en service des installations. Les terrains sont perméables à cet endroit et les risques de pollution sont élevés.