Pollution
Humain
Environnement
Economique

Dans une entreprise de tissage (fils polyesters), le feu a couvé puis pris sur un métier à tisser avec de forts dégagements de chaleur. L’incendie s’est propagé dans l’atelier par l’intermédiaire des canalisations d’aspiration des bourres. Il a ensuite détruit une partie de la charpente du bâtiment (500 m²) – partie conçue en poutres traditionnelles- alors que la partie en lamellé collé n’a pas bougé. Il y a eu alors de forts dégagements de fumées noires. Le personnel présent sur le site n’a pas pu maîtriser le feu malgré l’utilisation de plusieurs extincteurs. L’atelier étant mitoyen de la maison et des bureaux de l’exploitant, les services de secours établissent un coupe-feu au milieu de l’atelier en détruisant une partie de la toiture et en arrosant abondamment. La cause du sinistre n’a pas été déterminée. Les exutoires de fumée n’étaient pas suffisants, ni assez efficaces. Une vingtaine de métiers à tisser ont été détruits. Les autres métiers devront être décontaminés par une entreprise spécialisée (rinçage passivant pour atténuer les effets des fumées acides). La production est arrêtée, le personnel en chômage technique. L’entreprise risque de fermer.