Pollution
Humain
Environnement
Economique

Un feu se déclare dans le refroidisseur d’une presse dans une usine d’aliments pour le bétail. Des pompiers en exercice, sur l’autre rive de la SEINE, observent une épaisse fumée au niveau d’un ventilateur et alertent l’exploitant qui n’avait pas décelé l’incident. Les secours interviennent durant 47 mn et noient certains équipements pour éviter une propagation du feu. Un dernier contrôle est effectué 3 h plus tard avec une caméra thermique. Au redémarrage d’une fabrication, le blocage d’un rouleau compresseur dans la presse à granulation a provoqué une carbonisation de l’aliment traité avant sa descente dans le refroidisseur. Le feu s’est propagé dans les conduites d’aspiration de l’air poussiéreux (fumées dans le ventilateur) et en aval. Plusieurs anomalies sont relevées : nombre insuffisant de contrôleurs de bourrage sur les installations, absence de mesure pour asservir le fonctionnement des installations à la température au niveau de la granulation et du refroidisseur, aucune vidange possible des granulés vers l’extérieur en cas d’incident, ventilateur monté sur air poussiéreux, sangles des élévateurs en matériaux ne présentant pas de garanties de non-inflammation, températures non mesurées dans les cellules. Les 300 kg de granulés carbonisés seront incinérés. Un arrêté d’urgence suspend le fonctionnement de l’installation. Des améliorations sont étudiées sur la filtration, la mesure de température et la manutention.