Pollution
Humain
Environnement
Economique

Une canalisation de chauffage haute pression (Pression 12.4 bar, Température 185°C) se perce sous un trottoir lors de l’effondrement de la chaussée à la suite de violents orages. Des fuites de vapeurs se produisent et la canalisation explose 1 h plus tard lors d’une intervention des employés de la compagnie de chauffage assistés de pompiers et de policiers. L’explosion creuse un cratère de 10 m de long sur 4 m de large, projette plusieurs personnes, brise des vitrines et endommage les véhicules situés à proximité. Deux pompiers sont grièvement atteints, dont l’un décède peu après, et 21 autres personnes sont blessées. D’importants moyens de secours interviennent (150 pompiers de 19 casernes, équipes avec chiens, etc.). Un périmètre de sécurité est mis en place et une crèche proche est évacuée.

L’origine de la rupture de la canalisation est attribuée à la conjonction de plusieurs facteurs : manque de pénétration des soudures d’assemblage, présence fortuite d’eau dans le caniveau où sont placées les canalisations. Le défaut de soudage résulte vraisemblablement de l’absence de préparation des bords à souder (non exécution des chanfreins) et a été mis en évidence lors de l’examen de plusieurs autres assemblages du même sous-traitant de la compagnie de chauffage urbain.