Pollution
Humain
Environnement
Economique

Une explosion et une fuite d’ammoniac (NH3) ont lieu 30 min après démarrage de l’unité de réfrigération d’une brasserie fonctionnant en discontinu à la suite d’une baisse d’activité. Un employé est brûlé aux yeux. Une 2ème explosion avec flammes se produit. Un réservoir d’NH3 liquide (475 l, 12 b), en sortie condenseurs, est relié à une bouteille de surchauffe par une canalisation équipée d’un viseur et d’une vanne à pointeau manuelle pour pulvériser l’NH3 en gouttelettes et abaisser la pression à celle de la bouteille. La fuite a lieu sur ce réservoir recyclé, modifié et adapté à l’unité, dont certaines soudures manquaient de pénétration. L’NH3 envahit le local et s’enflamme à la suite d’une étincelle dans l’armoire électrique (détruite) ou sur les ampoules nues éclairant la salle ou un niveau en verre (brisé par les vapeurs d’NH3 froides) ; le réservoir a ensuite explosé sous la chaleur. Un mur de 25 cm est troué sur 2 m², un escalier est déplacé de 10 cm, le fond du réservoir est projeté à 15 m. Le site fermera l’année suivante.